Sign in / Join

Les différents types d'ailes de parapente, leurs caractéristiques et leurs usages

Le parapente est un sport aérien qui se décline en plusieurs disciplines nécessitant chacune des équipements adaptés. Le cœur du matériel est la voile de parapente, pièce maîtresse qui va déterminer les performances et le type de vol possibles. Il existe une grande variété de voiles permettant de répondre aux besoins de tous les pilotes, quel que soit leur niveau ou leurs objectifs de vol.

Voiles de parapente et types de vol

Le choix des voiles et ailes en ligne dépend principalement du type de vol que le pilote souhaite pratiquer. Certains modèles sont spécifiquement conçus pour des disciplines telles que : 

Lire également : Rouleaux d’automassage : comment et pourquoi les utiliser ?

  • le speed riding ; 
  • l'acrobatie ; 
  • le vol en montagne.

Voiles de speed riding et acrobatie

Ces voiles ultra réactives favorisent les figures et la vitesse. Leur finesse est moindre mais elles permettent de rester maniable dans des turbulences. Leur plage de pilotage est réduite aux hautes vitesses. Certains modèles sont même dépourvus d'homologation pour plus de liberté dans les cascades. Leur suspension renforcée les rend résistantes aux contraintes fortes.

Voiles mono-surface

Plus légères, ces voiles sont simples d'utilisation grâce à leur setup pré-réglé en usine. Leur finesse moyenne requiert une bonne condition physique pour les décollages et atterrissages. Leur rigidité naturelle les rend stables lors des longues phases de vol. Idéales pour le déplacement, elles freinent moins en cas de turbulences.

Lire également : L'Assemblée Générale de la FIFA approuve un nouveau règlement sur l'intégrité du football

Voiles biplaces

Conçues pour deux personnes, ces voiles offrent une cellule plus spacieuse et un comportement similaire aux voiles classiques grâce à leurs dimensions. Leur rigidité et leur stabilité permettent des séances de parapente fiables. Leur poids plus élevé demande cependant plus de force au décollage.

Voiles light montagne

Plus compactes, ces voiles allient légèreté et performances avec des matériaux et une structure optimisés. Certains modèles font jeu égal avec les voiles classiques pour les longues randonnées en dénivelé. D'autres plus spatialement resserrées privilégient le déplacement au détriment de la maniabilité.

Les voiles de parapente et les homologations

Les voiles de parapente doivent répondre à des normes de sécurité strictes. Leur homologation garantit le niveau de maîtrise requis, en classant chaque modèle selon des catégories - de A pour débutant à D pour expert - évaluant leur comportement en vol et le public visé. Un choix déterminant, sur lequel le pilote se doit de se renseigner.

Voiles EN A

Fiables et sûres, ces voiles initient à la maîtrise des bases comme : 

  • les virages ; 
  • les décollages ; 
  • les atterrissages. 

Leur pilotage très assisté convient aux débutants et novices confirmés.

Voiles EN B

Plus dynamiques, ces voiles accompagnent l'évolution en cross-country dans des conditions variées. Leur finesse améliorée favorise les ascensions. Leur comportement légèrement moins assisté requiert une meilleure technique de pilotage.

Voiles EN C

Réservées aux pilotes expérimentés, ces voiles offrent des performances pures avec une finesse et une vitesse optimales. Leur pilotage exigeant demande de la maîtrise et de l’anticipation face aux turbulences. Elles sont dédiées : 

  • à la compétition ; 
  • au spectacle ; 
  • au vol de distance.

Voiles EN D et CCC

Ultimes voiles de compétition, ces ailes poussées à l'extrême ne conviennent qu'aux pilotes aguerris. Leur finesse et leur réactivité extrêmes les rendent très sensibles aux phénomènes météorologiques. Seul un pilotage d'instinct peut maîtriser leur comportement vif en situations difficiles.

Caractéristiques des voiles selon leurs réglages

Maîtriser les réglages d'une voile de parapente est essentiel pour un pilotage sûr et performant. Chaque paramètre, de la stabilo aux angles d'attaque en passant par les freins et les trims, a un impact le comportement de l'aile. Un réglage personnalisé et affiné est nécessaire pour apprivoiser chaque cellule et s'adapter aux évolutions météorologiques.

Réglage de la stabilo

Ce réglage modifie l'équilibre de l'aile en virage, ayant un impact sur sa maniabilité et sa stabilité. Ouverte, la voile est plus maniable. Fermée, elle est plus stable.

Réglage des angles d'attaque

Agir sur les haubans modifie l'incidence de chaque profil, optimisant ainsi la portance globale et la finesse de l'aile. Un réglage complet demande expertise.

Réglage des freins

La longueur et la fermeté des freins conditionnent leur efficacité et leur progressivité en cas de turbulences. Un mauvais réglage peut déstabiliser l'aile.

Réglage des trims

Modifier la longueur des élévateurs arrière a un impact sur la finesse et les qualités de vol de l'aile, notamment selon les conditions.

Matériaux et fabrication des voiles

Les matériaux utilisés conditionnent les performances d'une voile. Le tissu extérieur et son enduction apportent étanchéité et résistance aux UV.

  • Le Nylon est le plus répandu. Solide et léger, il résiste bien aux abrasions.
  • Le Dacron offre une meilleure résistance aux coupures mais est moins résistant aux UV.
  • Le Kevlar renforce certains modèles à vocation acrobatique ou racing pour sa solidité.

Les suspentes transmettent les efforts. En Polyéthylène ou Spectra/Dyneema, leur résistance et leur légèreté sont essentielles. Les profils sont découpés dans du Mylar pour leur rigidité. Certains modèles utilisent des matériaux composites comme le carbone.

L'assemblage requiert une expertise technique. Les coutures doivent résister aux contraintes sans déformations. Le positionnement millimétré des haubans conditionne les performances aérodynamiques. 

Les caractéristiques techniques des voiles

Les qualités aérodynamiques d'une voile sont essentielles à maîtriser pour tout pilote. La manœuvrabilité définit la réactivité de l'aile aux commandes, sa capacité à changer de direction de façon précise et contrôlée. 

Vous devez trouver le juste équilibre, qu'apporte l'amortissement de la voile. Cette qualité détermine sa faculté à absorber et à atténuer les à-coups aérodynamiques, tout en conservant la maîtrise. Elle conditionne : 

  • le confort ; 
  • la maniabilité ; 
  • la sécurité en vol. 

Pour cela, le choix des matériaux est déterminant. Les tissus utilisés pour la fabrication, qu'ils soient souples ou rigides, doivent assurer : 

  • étanchéité ; 
  • légèreté ; 
  • résistance à l'usure.

Sous la voile, le réseau de suspentes joue un rôle tout aussi crucial. Leur nature, diamètre et nombre vont permettre de répartir les efforts sur l'envergure, en maintenant la forme de profil désirée. Les systèmes d'accélérateur et de trimlift agissent ensuite en modifiant l'incidence globale de la voile. Grâce à ces élévateurs arrière réglables, le pilote gagne ou perd de la finesse selon les conditions.

Les profils constituant la charpente aérodynamique déterminent directement les performances en termes de portance, de vitesse et de stabilité. Leur géométrie, qu'elle soit creusée, symétrique ou autostable, façonne le comportement au millimètre près. Toutes ces caractéristiques techniques à prendre en compte pour choisir la voile au plus proche de ses besoins et ses objectifs de vol.