Sign in / Join

L'Assemblée Générale de la FIFA approuve un nouveau règlement sur l'intégrité du football

La Fédération Internationale de Football Association (FIFA) est une association dont le but est de promouvoir le football. En sa qualité de dirigeante de ce sport mondial, elle agit en tant que législateur dans toutes les activités. Dans ces fonctions, de nouveaux règlements ont été approuvés pour que l’intégrité du football soit respectée. Voici ces règlements.

Renforcement des enquêtes liées au trucage des matchs

Le football est un sport qui doit être : régi par des lois. Ces dernières permettront de préserver l’équité du jeu et la beauté du sport. Les règlements ou lois permettent d’instaurer des normes minimales pour encadrer et protéger l’intégrité du système footballistique. La FIFA étant la dirigeante, elle instaure une approche efficace dans la lutte contre les formes de manipulation ou de trucage.

A voir aussi : Les futurs talents sportifs à surveiller attentivement

Ainsi, au sein de ses différentes divisions, elle a optimisé ses structures internes. Leurs missions consistent à mettre en œuvre des mesures préventives pour protéger les compétitions en menant des enquêtes préliminaires. Pour cela, des experts indépendants ont été désignés pour surveiller de près les matches des différentes compétitions.

De même, une sorte de système de reporting fiable et confidentiel a été : mise en place pour détecter une quelconque manipulation. Si après évaluation, une quelconque infraction a été : détectée, il existe des mesures disciplinaires pertinentes adaptées pour palier cela.

A lire en complément : Découvrez les sports alternatifs en pleine expansion : du spikeball au disc golf

Une meilleure protection aux victimes d’abus

Outre le renforcement des enquêtes liées au trucage lors des matchs, l’assemblée générale de la FIFA a approuvé un autre règlement. Il s’agit d’offrir une meilleure protection aux victimes d’abus, de harcèlement sexuel ou de discrimination. Cette protection passe par le fait aucune prescription ne soit : soumise à toute forme d’abus ou de harcèlement.

Cela voudra dire qu’aucune prescription ne sera : mise en place pour défendre ces cas. De même, les victimes étant comme des parties à la procédure jouissent de tous les droits procéduraux. Ceux-ci leur permettent d’être : informées de toutes les décisions prises lors de la procédure.

Les victimes peuvent aussi faire appel à celles-ci quand cela ne leur convient pas. Cependant, elles sont contraintes d’informer les associations membres et les confédérations à informer la FIFA. Cela concerne toute décision rendue en matière d’abus.

Instauration d’un code de conduite

L’Assemblée Générale de la FIFA a également instauré un code de conduite pour l’intégrité du football. Ce code regroupe l’ensemble des participants au football. Il s’agit notamment des joueurs, des entraîneurs, des arbitres, des officiels ainsi que des administrateurs.

Ce code interdit à tous les participants principaux au football de parier sur des matchs dans lesquelles ils sont : impliqués. De même, ceci garantir une justice financière en cas de non-respect d’une décision de la FIFA. Toutes ces initiatives s’inscrivent dans la volonté de la FIFA de moderniser le cadre réglementaire du football.

Amélioration des mécanismes de détection des conflits d'intérêts

Lors de l’Assemblée Générale de la FIFA, il a également été question d’améliorer les mécanismes pour détecter les conflits d’intérêts. Les membres du Conseil de la FIFA seront désormais tenus de signaler tous leurs intérêts commerciaux et financiers liés au football. Cette disposition doit permettre une plus grande transparence dans le processus décisionnel.

De même, des mesures ont été prises pour garantir une meilleure indépendance des commissions disciplinaires et éthiques qui examinent les cas impliquant des joueurs ou des officiels. Ces commissions seront composées exclusivement de personnes externes à la FIFA afin qu’il n’y ait aucun conflit d’intérêt possible.

Les nouvelles règles adoptées par l’Assemblée Générale visent en définitive à renforcer l’intégrité du football mondial et à garantir un jeu loyal et juste dans toutes les compétitions organisées sous son égide.

Nouvelles sanctions pour les fédérations ne respectant pas les normes d'intégrité

Au-delà de l'instauration d'un code de conduite plus strict et de l'amélioration des mécanismes pour détecter les conflits d'intérêts, l'Assemblée Générale de la FIFA a aussi adopté de nouvelles sanctions à l'encontre des fédérations ne respectant pas les normes d'intégrité.

Toute fédération qui enfreindra les règles relatives à la lutte contre le dopage ou au respect du fair-play financier sera désormais passible de sanctions sévères. Ces dernières pourront aller jusqu'à une suspension complète des compétitions internationales organisées sous l'égide de la FIFA.

De même, tout pays qui se rend coupable de discrimination, que ce soit dans le choix des joueurs pour représenter son équipe nationale ou dans le traitement réservé aux supporters adversaires, s'exposera désormais à des peines très importantes. La FIFA entend ainsi faire passer un message fort en matière de tolérance et encourager toutes les fédérations à promouvoir activement la diversité et l'inclusion.

Il faut souligner que ces nouvelles mesures sont accompagnées d'une amélioration significative du dispositif disciplinaire mis en place par la FIFA. Les décisions seront prises avec rigueur et impartialité afin que tous les acteurs du football mondial soient traités sur un pied d'égalité.